Vous êtes ici : Accueil > La chronique de Paul HERPIN > Chronique de Paul HERPIN 4 : le grand jour de la rentrée
Publié : 1er septembre 2015

Chronique de Paul HERPIN 4 : le grand jour de la rentrée

On a beau dire que les gens en font de trop, la rentrée est vraiment un jour formidable. Je vous le dis, plusieurs centaines de parents, l’air grave, accompagnant deux cents enfants tirés à quatre épingles, c’est toujours très impressionnant. Ça a même un air du premier jour du reste de ta vie. C’est sérieux presque grave mais ce n’est pas triste car on sent très vite la détermination, l’envie, voire l’enthousiasme. C’est formidable mais c’est court car, chaque année, on se fait la réflexion : les enfants ont une faculté incroyable d’adaptation et un talent extraordinaire pour passer à autre chose en peu de temps. Ce premier soir, on croisait déjà, en effet, de vieux routiers dans les couloirs habitués aux lieux comme si ils ne les avaient jamais quittés. Ce premier jour, comme souvent, s’est donc bien passé, cette année encore, à Paul HERPIN. « Tout nouveau tout beau ! » comme disent certains. Mais il est important de le réussir ou plutôt de ne pas le rater. Les jours prochains seront maintenant tout aussi cruciaux car après un bon départ, il faut réussir à prendre le bon rythme puis être capable de le tenir. Côté cantine, on expérimentait le nouveau système des cartes. Grâce au dynamisme de Georgina, la cantinière, bien aidée par Olivier, Juliette et Léa, les animateurs, cela s’est plutôt bien passé par rapport à ce que l’on pouvait craindre. Dès l’après-midi, les responsables de la mairie étaient présentes pour analyser ce premier exercice de l’année. « Mais avec 19 enfants qui n’étaient pas inscrits, il est difficile de concevoir un système qui fonctionne bien ! » pensaient-elles. En effet. Il est indispensable que les parents se responsabilisent et coopèrent un minimum sinon... Le règlement prévu aidera, nous l’espérons, à cela. Les enseignants sont prêts à accompagner le mouvement. Affaire à suivre !