Vous êtes ici : Accueil > La chronique de Paul HERPIN > Chronique de Paul HERPIN 6 : La routine s’installerait-elle ?
Publié : 16 septembre 2015

Chronique de Paul HERPIN 6 : La routine s’installerait-elle ?

Deux semaines sont déjà passées. Les jours défilent, les premiers problèmes apparaissent, les chroniques s’espacent de plus en plus. La routine s’installerait-elle sournoisement ? Passée la période un peu euphorique de la rentrée, les difficultés resurgissent forcément. Elles n’ont évidement pas totalement disparues durant l’été, comme par enchantement, et il faut se remettre à l’ouvrage pour tenter d’apporter des solutions à des situations difficiles. C’est le métier. Demain, le fameux « Conseil des maîtresses » se penchera sur ces sujets. Le problème des enfants en difficulté est bien de la responsabilité de l’équipe. Il est trop pesant dans une classe pour ne reposer que sur les épaules d’une seule personne, un enfant étant élève d’une école, d’un groupe d’enseignants, pas d’une seule personne aussi talentueuse soit-elle. Tous les projets menés dans l’école nécessitent également un minimum de concertation donc de travail en commun. La chorale qui a repris sous la direction d’Isabelle en est une belle illustration. École et cinéma aussi. Emmener toutes les classes en même temps au cinéma est une expérience exemplaire. Moi qui n’étais pas convaincu de l’intérêt de cette action, je dois dire que je tiens maintenant fermement à cette démarche et engagement collectifs. Ça fait du bien de se sentir appartenir à une école qui bouge certes mais qui bouge en même temps et c’est là essentiel. Côté parents d’élèves, après la belle affluence du jour de la rentrée, on est retombé, là également, dans l’habituel : peu de monde à la réunion de rentrée organisée vendredi soir à l’école. Une petite dizaine de parents seulement ! Il n’y avait peut-être pas la quantité mais il y avait toutefois la qualité réunie autour de notre nouveau soixantenaire et de ses « jeunes » collègues. Tous les sujets ont, en effet, pu être abordés, de la cantine au périscolaire en passant par le stationnement devant l’école et les comptes de la coopé et tout ceci dans un bon esprit. L’annonce, ce matin, de la constitution d’une liste de parents d’élèves qui semble s’opposer à une autre n’est malheureusement pas de bonne augure pour conserver ce bon climat. Il faut espérer qu’au final toutes les bonnes volontés s’associent pour tirer dans le même sens.

Répondre à cet article

1 Message