Articles

  • Chronique de Paul HERPIN N°11 : Le r’voilà avec sa chronique ? - Février 2016

    Le r’voilà avec sa chronique !
    Dites Monsieur, vous n’aviez pas dit que vous écririez des chroniques régulières ? Euh oui, c’est vrai mais …
    Mais quoi ?
    Nous sommes à la moitié de l’année scolaire. Comme on le dit souvent chez les instits’, jusqu’à Noël c’est long comme si ça montait. Puis après les fêtes, c’est comme si ça descendait, ça file. Projet d’école, réunions multiples, mise au point des voyages scolaires, préparation des évènements de la 2ème partie de l’année,mise en place de l’ULIS école, on a (...)

  • Samedi 28 novembre, Pont-Audemer accueille l’assemblée générale de l’USEP départementale - Novembre 2015

    Samedi à 9H30, à la salle des carmes de Pont-Audemer aura lieu l’assemblée générale de l’USEP départementale. C’est un honneur pour notre ville et notre association locale. La tradition veut que son président ouvre la séance. Voici ce que nous pourrions y dire :
    "C’est avec beaucoup de joie et d’émotion que j’ai le plaisir d’ouvrir, au nom de mes collègues réunis au sein de l’association locale de la circonscription de Pont-Audemer, cette Assemblée Générale départementale de l’Union Sportive de (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 9 : Déjà les vacances ! - Octobre 2015

    Je vous le promets, c’est sincère. Même si faire la classe, ça use, et qu’on a donc bien mérité de souffler un peu après 7 semaines de bouleau, on se surprend à dire : qu’est ce que s’est passé vite ! Tant mieux me direz-vous, c’est qu’on ne s’est pas ennuyé. Entre les réunions de rentrée, la mise en route des premiers projets, le photographe, la journée sport, le théâtre, le PPMS, et j’en oublie, le temps est, en effet, passé très, très vite. Et encore, nous ne sommes qu’au 1er trimestre. Jusqu’à Noël, (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 8 : Le blues de l’automne - Octobre 2015

    Déjà 15 jours que je n’ai pas écrit de chronique. Plusieurs fois, j’en ai eu pourtant l’idée mais, à chaque fois, j’ai remis mon ouvrage à demain. J’ai bien eu l’idée la semaine passée d’évoquer le trac, le stress que je n’ai jamais cessé d’avoir une veille de classe. J’en ai eu l’idée car, cette année, je bénéficie d’une décharge à 33% c’est-à-dire pour parler clairement que, un ou deux jours par semaine, je ne fais pas classe pour m’occuper des « papiers » de l’école. Et bien je peux vous dire qu’une veille de (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 7 : Vive l’USEP ! - Septembre 2015

    Mardi prochain 22 septembre, à l’école, aura lieu l’assemblée générale de l’association USEP de la circonscription. L’USEP, c’est l’Union Sportive de l’Enseignement Primaire. C’est une association très ancienne qui encourage le sport à l’école et que j’ai eu la chance de connaître dès ma première année d’enseignement à Corneville sur Risle. Il faut dire que, Bernard LENORMAND, mon collègue de l’époque, au niveau sportif, avait mis la barre très haute. Tous les après-midis, en effet, il revenait en survêtement (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 6 : La routine s’installerait-elle ? - Septembre 2015

    Deux semaines sont déjà passées. Les jours défilent, les premiers problèmes apparaissent, les chroniques s’espacent de plus en plus. La routine s’installerait-elle sournoisement ? Passée la période un peu euphorique de la rentrée, les difficultés resurgissent forcément. Elles n’ont évidement pas totalement disparues durant l’été, comme par enchantement, et il faut se remettre à l’ouvrage pour tenter d’apporter des solutions à des situations difficiles. C’est le métier. Demain, le fameux « Conseil des (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 5 : première semaine ! - Septembre 2015

    Déjà une première semaine de passée ! La rentrée n’a que quelques jours et déjà l’école tourne à plein régime. La photocopieuse n’arrête pas et les embouteillages dans la salle des maîtresses sont nombreux. Ca prépare, ça prépare du côté des adultes ! Côté enfants, comme nous l’avions prévu, les nouvelles habitudes ont été rapidement prises. Les réunions de rencontres parents- enseignants se succèdent sans histoire, sans toujours beaucoup de monde non plus. Un petit CP vient d’arriver ce matin, un autre semble (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 4 : le grand jour de la rentrée - Septembre 2015

    On a beau dire que les gens en font de trop, la rentrée est vraiment un jour formidable. Je vous le dis, plusieurs centaines de parents, l’air grave, accompagnant deux cents enfants tirés à quatre épingles, c’est toujours très impressionnant. Ça a même un air du premier jour du reste de ta vie. C’est sérieux presque grave mais ce n’est pas triste car on sent très vite la détermination, l’envie, voire l’enthousiasme. C’est formidable mais c’est court car, chaque année, on se fait la réflexion : les (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 3 : La pré-rentrée - Août 2015

    Je ne sais pas depuis quand elle existe mais je n’arriverai, sans doute, jamais à m’y faire : la pré-rentrée me laisse toujours un goût d’inachevé, de rendez-vous manqué, d’occasion ratée. Chaque année, je me dis que la prochaine fois je m’y prendrai autrement pour réussir cette journée que j’attends toujours avec envie mais que je rate toujours de la même façon : je n’ai jamais assez de temps pour faire ce que j’avais prévu ! Il faut dire que la sacrosainte réunion des directeurs prend un temps fou. (...)

  • Chronique de Paul HERPIN 2 : Ce que nous pourrions dire mardi matin - Août 2015

    La rentrée, c’est le moment de l’année qui réunit le plus de monde dans la cour de l’école, de plus, dans une grande solennité. La tension y est palpable mais une bonne tension ou plutôt une bonne attention. Les parents et leurs enfants attendent fébrilement les premières paroles de l’année. Elles marquent, il faut en profiter.
    L’an passé, nous avions d’ailleurs pu pousser un coup de gueule contre ces familles qui avaient changé leurs enfants d’école sous prétexte que « la population scolaire de Paul (...)

  • La chronique de Paul HERPIN, première ! - Août 2015

    En commençant aujourd’hui cette chronique, je dois quelques explications. On demande souvent, en effet, aux élèves d’écrire de beaux textes en construisant de belles phrases, avec du vocabulaire, en n’oubliant pas notamment les adjectifs, s’il vous plait, et en ayant, par-dessus tout, de l’imagination. « Quelle pauvreté ! », « ça n’a ni queue ni tête » entend-on pourtant souvent dans les couloirs des écoles à propos de l’expression écrite des enfants. Et bien, pourquoi ne pas leur montrer l’exemple (...)